t1b
t2a
t4a1

Réalisé par deux compositeurs/preneurs de sons et un photographe, ce portrait aura pour forme une oeuvre sonore et visuelle. La première rencontre a eu lieu durant octobre 2006, avec un tour des fermes et une découverte du terrain.

la disparition d’une population agricole.

En deux générations, l’agriculture est passée de la super production à la restriction.

Qu’il doive grossir ou diminuer, l’agriculteur qui veut survivre doit jongler avec les subventions, accepter de rentrer dans un processus parfois bien éloigné du bon sens qui faisait sa réputation. Il n’est pas étonnant que certains fassent banqueroute : les charges sont énormes, le métier difficile, leurs missions de plus en plus insaisissables…

Et pourtant, ceux que l’on rencontre nous garantissent la richesse qu’ils ont encore en eux. Ils ont une compréhension du paysage, du genre végétal, animal et humain. Sous un physique martelé et buriné ils gardent secrètement un savoir forgé dans la patience, la passion et l’observation. Et c’est peut-être là que prend racine notre projet, dans l’échange des différents points de vue et d’écoute sur un métier, un territoire, une population sociale, une pratique professionnelle et culturelle. Un tableau qui montre comment deux pratiques spécifiques et spécialistes peuvent se rencontrer voir se confondre car n’est pas réservé à l’artiste le sens de l’esthétisme et l’extase de la contemplation.

Ce projet veut rendre hommage au monde agricole, sensibiliser un public sur la richesse de son environnement et sur la capacité qu’a celui-ci à faire fonctionner l’imaginaire des artistes

...portraits de paysans de Prinquiau
le projetsur le terrainaccueille villageblog