Christophe Havard :
Composition instrumentale
et électroacoustique, saxophones
 
Charles-Henry Beneteau :
Théorbe, guitare électrique, improvisation
 
Isabelle Dehay :
Imagicienne vidéo
 
 
 
Bernard Poupart :
Création lumière et décor
 
Avec le regard extérieur de
Brigitte Lallier-Maisonneuve
 
 
 
avec des extraits de
Johannes Hieronymus Kapsberger,
des sons et des dessins réalisés par
les enfants de la classe de Nathalie Hautbois
de l'école Carnot à Saint-Nazaire

Cette création est l’aboutissement d’une collaboration entre Volume/collectif et Brigitte Lallier-Maisonneuve qui a invité les artistes à questionner et expérimenter leurs recherches avec un groupe d’enfants tout au long de la saison 2009/2010

FEU LE FEU a été créé au théâtre Athénor en avril 2011

Pour ce projet, Volume/collectif a été soutenu par la ville de Saint-Nazaire, l'ADAMI et la SPEDIDAM

item2item3item4item5

accueil

présentation

galerie

téléchargements

liens

contacts

item6

… rêverie autour d’une flamme…

 

Le feu,... lequel des hommes ne s’est jamais mis à rêver face à une chandelle ou l’âtre animé d’une cheminée. Et en même temps, lequel des hommes ne s’est jamais senti effrayé par un feu dévorant.

Son irradiation nous réchauffe, ses mouvements sans cesse renouvelés stimulent notre imaginaire, ses rayons nous réconfortent et sa lumière nous éclaire. Depuis la nuit des temps l’homme cherche à le maîtriser, il l’étudie, le vénère, danse autour, joue avec, mais il doit rester distant car le simple lumignon d’une bougie peut nous brûler. A ses côtés, lorsque son souffle est doux et que ses crépitements se font moins percutants, il fait bon chuchoter ; alors la pensée rejoint l’inconscient et l’intimité se fait moins timide.

Sur scène, un homme jouant du théorbe face à une chandelle tire quelques mélodies de son instrument et lorsqu'il se met à rêver, les images, les voix et les paysages sonores envahissent l'espace.

item11

Spectacle Musical jeune et tout public présenté par

VOLUME/COLLECTIF et ATHENOR

En même temps que les enfants, le rêveur va découvrir des histoires singulières faites d'expériences d'autres hommes et de rencontres avec les matières en fusion. Plus que des mots, c'est le feu qui parle : il souffle, il pète, il siffle, il chante et il rugit. Les images se déforment, se superposent et se propagent, comme si lors d'une veillée, les histoires racontées autour du feu devenaient réalité.

Les enfants racontent. Omniprésents durant le spectacle, on les retrouve à travers leurs dessins et leurs paroles enregistrées. Une "traversée du feu" où la voix et la vision des enfants se prolongent avec celles des adultes à travers leurs professions, qu’ils soient vidéastes, musiciens, artisans du feu.

À la genèse du spectacle, les artistes ont donc rencontré les élèves de l’école Carnot de Saint-Nazaire encadrés par leur institutrice Nathalie Hautbois, ainsi que le public du théâtre Athénor. C’est à travers des ateliers de pratique artistique qu’ils ont pu élaborer ensemble les prémices du spectacle, à travers l’expression du dessin, l’initiation à l’image en mouvement et à l’animation, l’expression orale, l’enregistrement sonore.

contactslienstéléchargementsgalerieprésentationaccueil